Les couteaux sont tirés entre Pierre-Michel Bernard et Nicolas Fehring, à Anzin (Elections municipales Anzin Mars 2020)

La Voix du Nord revient sur la question posée lors du dernier conseil municipal concernant la maison rachetée par le bailleur public SIGH au maire sortant. Dans l’article, on apprend notamment que la SIGH ne souhaite pas s’exprimer sur la question … Extraits de l’article : « Tout se passait tranquillement, pour ce dernier conseil municipal…

Publié le 12 janvier 2020

La Voix du Nord revient sur la question posée lors du dernier conseil municipal concernant la maison rachetée par le bailleur public SIGH au maire sortant. Dans l’article, on apprend notamment que la SIGH ne souhaite pas s’exprimer sur la question …

Extraits de l’article :

« Tout se passait tranquillement, pour ce dernier conseil municipal de la mandature. Jusqu’à la question 29, lorsqu’il a été question de la réalisation d’un giratoire entre les rues Fabry et Mathieu. « Un candidat en 2007 disait qu’il allait réduire la circulation », a ironisé Nicolas Fehring. L’élu d’opposition a dénoncé le projet de ce rond-point qui amènerait, selon lui, « 30 % de circulation supplémentaire » et une augmentation de la pollution. »

« Nicolas Fehring a demandé ce que le terrain du 99, rue Waldek-Rousseau, allait devenir. Achetés par Val Hainaut Habitat (devenu SIGH depuis la fusion avec la SA du Hainaut) en 2011, cette maison et son terrain de six mille mètres carrés n’ont toujours pas fait l’objet d’un projet de la part du bailleur social. « Cette veille foncière a presque neuf ans », regrette l’élu d’opposition… qui a rappelé que cette maison appartenait à Pierre-Michel Bernard et son épouse. « La SIGH ne souhaite pas s’exprimer, a répondu Jean-Roger Berrier, adjoint à l’aménagement du territoire. Il reste encore des projets. » »

Vous pouvez lire l’article dans son intégralité sur le site de La Voix du Nord ou dans l’édition du jeudi 12 novembre (page 13).